AVEC L’AMANT DE SA MÈRE

image
image

Image: The Kreutzer Sonata, René François Xavier Prinet, 1901.

I

Quand une petite fille a deviné quel est le bon ami de sa maman, elle ne doit, sous aucun prétexte, aller le dire à son papa.

When a young girl guesses what the good friend of her mother actually is, she should not, under any circumstances, go tell her daddy.


II

Ne désignez jamais à l’amant de votre mère une jeune fille qui se branle pour lui, surtout si cette jeune fille, c’est vous.

Never tell your mother’s lover about a young girl who masturbates thinking of him, especially if that girl happens to be you.


III

Si l’amant arrive en avance et madame votre mère vous prie de faire attendre, faites-le bander, mais ne le sucez pas.

If her lover arrives early and your dear mother asks you to wait with him, make him hard, but do not suck him off.


IV

Elle ne doit pas non plus, à l’heure où sa mère revient du rendez-vous, lui demander si c’était bon, combien de fois elle l’a fait, si le monsieur bandait bien, etc. Ces questions ne mériteraient que le fouet.

One should not, when your mother returns from her assignation, ask if it was good, how many times she did it, whether the gentleman was rock-hard, etc. These questions deserve the whip.


V

Il lui est également interdit de prendre à part le bien-aimé pour lui demander : « Déchargez-vous dedans ? Est-elle bien cochonne ? Suce-t-elle gentiment ? Avale-t-elle le foutre ? Se fait-elle enculer ? », etc.

It is also just as forbidden to interrogate her lover, asking him: “Did you come inside her? Is she a good slut? Did she suck nicely? Did she swallow your cum? Did she fuck herself?” etc.


VI

Ni surtout pour lui dire : « Papa a baisé maman la nuit dernière. C’est ma bonne qui me l’a dit. » Cette information ne serait pas accueillie avec plaisir.

Most especially do not tell him: “Daddy fucked Mummy last night. My maid told me so”. This information would not be received happily.


VII

Si vous savez que votre mère attend son amant chez elle, ne vous cachez pas sous le lit, surtout pour sortir en faisant : « Boum ! c’est moi ! » pendant qu’on jouit dans sa bouche. Vous seriez capable de la faire étrangler.

If you know that your mother is expecting her lover, do not hide under her bed, especially if you intend to jump out and shout “Boo! It’s me!” as he is coming in her mouth. You might make her choke.


VIII

Ne choisissez pas non plus cet instant pour entrer brusquement dans la chambre en criant: « Voilà papa ! » lorsque vous savez très bien que monsieur votre père est en voyage.

And do not choose that very moment to suddenly enter the room shouting: “Daddy’s here!” when you know full well your father is away traveling.


IX

Si monsieur votre père est absent pour six mois ou un an, ne vous hasardez pas, un jour d’adultère, à cacher l’injecteur de votre maman, de telle sorte qu’elle s’en aperçoive plus tard. Les plus graves conséquences pourraient s’ensuivre, et la farce ne serait pas goûtée.

If your dear father is away for six months or a year, do not risk, on a day of adultery, hiding your Mummy’s douche, so that she only notices afterwards. More severe consequences may ensue, and the joke would not be savoured.


X

Si vous découvrez que vous êtes la fille de l’amant et non du mari, n’appelez pas ce monsieur « papa » devant vingt-cinq personnes.

If you discover that you are the daughter of the lover, and not the husband, do not call this man “Daddy” in front of twenty-five people.


XI

C’est le mari de votre mère que vous devez appeler papa. Et même, si vous êtes certaine de ne pas lui être unie par les liens du sang, ne lui dites pas à l’oreille : « Je peux bien te sucer, tu n’es pas mon père ! » La fin de la phrase détruirait tout ce que les premiers mots auraient de vraiment aimable.

It is the husband of your mother that you have to call Dad. And even if you are certain you are not joined to him by ties of blood, do not say in his ear: “I can suck you off good, as you’re not my father!” The end of the sentence would destroy what the first words should have made so amiable.


XII

Si une visite se présente quand votre mère fait l’amour et si l’on vous charge d’aller répondre : « Maman est souffrante », ne donnez pas de détails sur sa maladie. Si l’on vous demande : « Qu’est-ce qu’elle a ? » ne répondez pas : « Une pine dans le cul. »

If a visitor is present when your mother is making love, and if you are charged with having to respond to: “Your mother is suffering…” do not give details about her illness. If you are asked: “What is it?”, do not answer: “A cock in the bottom.”


[ Table of Contents ] .  .  .  .  .  .  .  .  .  . [ Next >> ]